Skip to content

Le télétravail en confinement : nouvelle souffrance au travail

Le télétravail en confinement : nouvelle souffrance au travail

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Le télétravail peut être vécu comme une véritable souffrance au travail.

Les restrictions sanitaires nous ont amenées à devoir réorganiser notre quotidien avec la nécessité de travailler depuis chez soi. Les télétravailleurs sont dépassés par ces nouvelles mesures et cela mène parfois à un malaise grandissant au quotidien. Ce risque psychosocial doit être pris en compte au plus tôt afin de limiter la dégradation des relations au sein de l’entreprise mais surtout pour protéger la santé mentale des salariés.

Pourquoi le télétravail est-il difficile à vivre ? Dans cet article, j’expose les difficultés ressenties par les salariés que j’accompagne en psychothérapie, ainsi que des conseils pour prendre soin de sa santé mentale dans ce contexte de télétravail pendant la crise sanitaire.

Télétravailler en situation de pandémie : une ambiance anxiogène

Le télétravail en situation de pandémie est différent du télétravail en temps ordinaires. La pandémie induit une ambiance générale anxiogène du fait du covid-19. Nous sommes parasités par la peur de la contamination, un avenir incertain, une précarité financière, une baisse d’activité, ou à l’inverse un accroissement d’activité et peu de moyens pour y faire face.

Les circonstances extérieures nous ont coupé de nos moyens de ressourcements. Finis les after-work avec les collègues, terminés les séances en salle de sport après une longue journée assis au bureau, et bien d’autres encore. Le confinement et le couvre-feu nous ont éloigné de nos proches. Les terrasses de café, les restaurants fermés sont autant de lieux de socialisation et de décompression qui nous ont également été supprimé. Sans parler de la fermeture des théâtres, des cinémas, des opéras et tous ces lieux culturels qui nous permettent de nous ressourcer et ne nous évader de la réalité parfois pesante du travail.

Dans ces conditions, les premières expériences de télétravail sont bien souvent difficiles à supporter. Elles sont vécues comme une expérience d’isolement et d’inquiétude.

Le télétravail était jusqu’alors peu développé en France et toujours présenté comme une possibilité offerte aux salariés. Or aujourd’hui, le télétravail a été imposé afin de protéger la population de la pandémie du covid-19.

Une mise en place brutale du télétravail

La mise en place du télétravail en période de confinement s’est faite de manière brutale. Très peu d’entreprises le pratiquaient auparavant. Dans l’urgence des mesures sanitaires, le manque de préparation et le manque d’équipement ont rendu le télétravail difficile au quotidien.

Dans un tel contexte, les entreprises ont dû développer de nouveaux outils de communication et de nouvelles manières de manager. Le ressenti des salariés est parfois mis à mal dans ces changements de pratiques. Ils ont le sentiment d’être à la fois isolés et sur-sollicités d’informations numériques. Chaque jour, ils se voient traiter une pluie de mails, participer à des réunions en visioconférence qui n’en finissent pas, répondre à des appels téléphoniques qui se succèdent sans arrêt.

La brutalité vient aussi du fait que les relations sociales avec les collègues sont considérablement réduites. Les conversations informelles dans les couloirs de l’entreprise ne sont plus là pour faire « soupape de sécurité ». Car on le sait, le lien social permet bien souvent de réguler les conflits. Par conséquent, cette absence de liens peut accroitre les complications qui étaient déjà présentes auparavant.

Par chance, les entreprises et salariés qui pratiquaient d’ores-et-déjà le télétravail avant la pandémie ont pu mieux se préparer à cette transition, la culture du télétravail étant déjà installée au sein des équipes.

Télétravail : l’invisibilité du travail « hors les murs » 

Le travail « hors les murs »  induit un phénomène d’invisibilité. Personne ne vous voit derrière votre bureau vous attaquer à la pile de dossiers en attente, témoin de votre courage et de votre sérieux. Cette invisibilité peut induire un sentiment de culpabilité : « se rendent-ils compte de mon travail ? ». Lorsque la reconnaissance de l’autre est importante pour soi, on se sent plus que jamais dans le besoin de prouver notre assiduité.

Bien sûr, les outils numériques permettent de communiquer mais ils servent aussi à contrôler que nous sommes bien connectés à nos postes aux horaires demandées. Un sentiment de méfiance se dégagent de ce climat de contrôle naturellement amplifié avec la mise en place du télétravail de masse. De fait, on peut avoir l’impression d’être pris en otage chez soi. L’impression d’être constamment surveillé touche à notre intégrité. Le manque de liberté se faire sentir, donnant l’impression que l’entreprise pénètre désormais notre espace privé.

Tout le monde ne vit évidemment pas cette baisse de visibilité et d’interaction de la même manière. Par exemple, les personnalités les plus introverties peuvent constater un écart plus grand encore dans leurs relations avec l’entreprise. Aussi, les personnes qui présentaient déjà des relations compliquées avec l’entreprise peuvent voir ce malaise s’accroître. Dans cet éloignement, il est en effet plus difficile de se rendre compte du ressenti des autres vis-à-vis de soi-même. La peur d’être mis à l’écart, d’être mis au placard voire d’être licencié peut vite se faire ressentir.

La perte de sens dans le télétravail

Le télétravail peut amener à la perte de sens dans son travail. Voyons ici quelles en sont les raisons.

Les réunions en visio-conférence diminue l’enthousiasme de la rencontre physique entre collaborateurs et la spontanéité des échanges. Les collègues nous manquent. Les conversations autour de la machine à café nous redonnaient souvent un petit coup de boost pour retrouver de la motivation et des idées nouvelles. Les petits-déjeuners d’entreprises et tous ces temps forts qui participent à l’esprit d’équipe n’ont plus lieu. Difficile de retrouver l’esprit d’équipe quand on est seul à la maison.

En effet, le lieu de travail est un endroit de socialisation et de reconnaissance sociale important. Il joue un rôle primordial dans la confiance en soi. Les compliments des collègues, les encouragements de nos responsables, le partage d’expérience en formation ou en groupe de parole font l’objet d’une valorisation nécessaire à notre épanouissement professionnel. Tous ces coups de pouce nous stimulaient au quotidien et se font rares quand on travaille depuis chez soi.

Aussi, le cadre professionnel est un paramètre de stimulation important. En effet, travailler dans un cadre professionnel facilite la concentration et stimule la motivation. La pression du groupe a un effet positif et stimulant. Difficile de trouver la motivation lorsque notre bureau s’est délibérément installé à la maison où tous les signaux nous appellent à faire autre chose. Rapidement, le divertissement prend place, la procrastination aussi. Au final, on perd du temps, on tourne un peu en rond, on recule les échéances de travail, on est moins efficace. Finalement, on se sent moins efficace. On perd en productivité, en capacité de concentration, l’estime de soi en prend un coup et on se dit « ça ne me ressemble pas… ».

Improviser le coin télétravail chez soi

Les conditions matériels en télétravail ne sont pas toujours optimales lorsqu’on travaille depuis la maison. L’absence de chaise de bureau ergonomique, un bureau improvisé sur la table à manger, l’absence d’imprimante, les problèmes de connexion, le bruit des voisins, les enfants qui jouent, le partenaire qui ronfle sur le canapé… bref, le corps fatigue plus vite, les problèmes de concentration se font ressentir, les multiples sollicitations du foyer nous éparpillent. Le peu de moyens à notre disposition nous font perdre en efficacité au travail. Pour autant, les objectifs fixés par l’entreprise sont toujours aussi exigeants. Il faut continuer à pouvoir y répondre.

Evidemment, les femmes sont les plus touchées par ce sentiment de débordement avec l’accentuation de la division genrée des tâches ménagères, la gestion des repas et de l’école à la maison. Elles gèrent en parallèle de leur télétravail la préparation des repas des enfants, les courses alimentaires plus régulières, les diverses sollicitations au domicile…

A noter également, l’absence de cadre distinct entre vie professionnelle et vie privée induit bien souvent des horaires de travail saccadés sur la journée. Les frontières sont floues entre le cadre du travail et le cadre de la vie privée. De fait, le télétravail déborde sur l’espace privé ou vice versa, si bien que les temps de repos ne sont plus vraiment ressenti comme tels.

Stress et anxiété, la descente aux enfers du télétravail

Du fait de toutes les raisons citées ci-dessus, les télétravailleurs vivent indéniablement un renversement de leur système de référence. Aussi, le bouleversement des conditions de vies provoquent parfois l’intensification de troubles déjà présents.

Par conséquent, soyez attentif aux signaux d’alarme :

  • épuisement émotionnel,
  • burn-out,
  • anxiété,
  • stress,
  • perte de motivation,
  • trouble de concentration,
  • trouble du sommeil,
  • troubles alimentaires,
  • isolement,
  • addictions,
  • perte d’envies,
  • perte d’estime de soi,
  • idées suicidaires.

Vous sentez que certains de ces signes s’installent sur la durée ? Ne restez pas seul. Tournez-vous vers des professionnels qui peuvent vous aider avant que la situation de malaise ne s’empire. Votre santé mentale doit être votre priorité. Il s’agit d’un paramètre primordial dans votre équilibre et de votre épanouissement. Un soutien psychologique peut vous aider à traverser cette phase de vie et à retrouver un nouvel équilibre.

Les solutions pour un télétravail heureux

Il existe des solutions pour un télétravail heureux. Tout d’abord, il est important de pouvoir identifier le malaise le plus tôt possible afin d’agir rapidement et éviter l’aggravement des troubles.

Quelques conseils pour vivre mieux le télétravail

Ainsi, voici quelques conseils qui peuvent vous permettre de mieux vivre le télétravail :

  • Garder au moins une journée par semaine en entreprise si possible,
  • Maintenir le contact avec les collègues autant que possible,
  • Se tenir à des horaires de travail fixes pour éviter des débordements sur l’espace privé,
  • Aménager chez vous un espace de travail dédié à votre activité professionnelle, aussi petit soit-il,
  • Installer des rituels le matin et le soir pour couper avec la journée de travail,
  • Augmenter les balades en extérieure pour prendre l’air et se détendre,
  • Intégrer des gestes quotidiens pour une meilleure hygiène de vie.

Des professionnels sont là pour vos aider

Dans tous les cas, ne restez pas seul.
En effet, des solutions existent et sont là pour vous aider. Parmi elles, vous pouvez :

  • Contacter votre DRH : ce service d’entreprise est là pour vous écouter. Il peut réfléchir avec vous à des propositions adaptées : aménagement du travail, aide matériel, restructuration du poste, soutien par le comité d’entreprise. Certaines entreprises participent financièrement aux téléconsultations psy pour les salariés qui sont en demande de soutien psychologique.
  • Se rapprocher de la médecine du travail pour une évaluation des risques psychosociaux.
  • Prendre rendez-vous en téléconsultation de psychothérapie. Les consultations de psychothérapie ne s’adressent pas seulement aux personnes ayant des troubles psys mais à toutes personnes ressentant un certain mal-être, et même en prévention des risques psychosociaux. Les téléconsultations psy en vidéo-conférence sont faciles à mettre en place et leur efficacité est désormais bien reconnue. Je pratique la psychothérapie centrée sur la personne, dites aussi « écoute active ». Pour en savoir plus sur l’accompagnement que je propose, vous pouvez consulter d’autres articles à ce sujet.

Se servir des avantages du télétravail

Une fois les difficultés dépassées, le télétravail peut présenter de nombreux avantages. En plus de nous protéger de la pandémie, le télétravail est l’occasion de prendre du temps pour soir et pour s’interroger sur ce qui compte véritablement pour nous. C’est l’occasion de nous rendre compte que le travail ne doit pas être notre seul domaine d’épanouissement. Le besoin d’équilibrer davantage sa vie professionnelle et sa vie privée prend plus de place.

Certains avantages du télétravail sont considérables comme la diminution des temps de transport sont un véritable gain de temps, d’énergie et d’argent. De ce fait, en structurant bien votre journée, vous pouvez gagner à la fois en efficacité et en détente tout en vous adonnant à de nouveaux loisirs.

Par conséquent, tout est à inventer.

Ainsi, un professionnel de la relation d’aide peut vous aider à trouver votre propre équilibre dans ces nouvelles conditions de vie.

Je prends rendez-vous

D'autres articles pourraient vous intéresser

reconnaitre l'anxiete

Comment réduire son anxiété ?

Réduire son anxiété est un enjeu majeure en ces temps de stress intense. Comment diminuer son anxiété au quotidien pour

Expatriés : sortir de l’isolement

En tant qu’expatriés, on peut rapidement souffrir l’isolement et la situation peut devenir difficile à vivre. Changement d’habitudes, éloignement des

Dépression : comment remonter la pente ?

Elle peut toucher tout le monde La dépression n’est pas un simple coup de déprime ou une tristesse passagère mais une véritable
Abonnez-vous !

Recevez chaque mois la sélection des nouveaux articles dans votre boîte mail.